Close

Derniers Posts

Comment bien utiliser un autotest covid ?
La haute autorité de santé adopte une nouvelle stratégie de dépistage pour le grand bien de tous. Le nombre de...
le May 25, 2022 | par Corentin Barelle
Comment utiliser un stéthoscope ?
Il n’est pas rare de voir un médecin avec son stéthoscope au col. Cet instrument de diagnostic médical inventé par le...
le May 19, 2022 | par Corentin Barelle
Comment faire un strapping du mollet ?
Certaines activités sportives, dont la course à pied et le trail, mettent le muscle du mollet (triceps sural) à rude...
le May 6, 2022 | par Corentin Barelle

Comment faire un strapping du mollet ?

Posté le: May 6, 2022 | Auteur: Corentin Barelle

Certaines activités sportives, dont la course à pied et le trail, mettent le muscle du mollet (triceps sural) à rude épreuve. Le strapping est parfois nécessaire en cas de douleurs. C’est une technique de kinésithérapie destinée à immobilier un membre ou une articulation blessée en vue de favoriser la guérison. Bien posé, il constitue une solution de premier choix en cas de douleurs au mollet, en offrant une contention souple.

Quand et pourquoi faut-il strapper le mollet ?

D’une manière générale, le strapping du mollet est indiqué pour les situations suivantes :

Les contractures

Ce type de traumatisme est provoqué par la sollicitation d’un muscle fatigué. Sa prise en charge requiert l’arrêt des efforts physiques au profit d’un grand repos. Le strapping du mollet contribue au soulagement temporaire du muscle touché et limite son évolution vers l’élongation ou la déchirure musculaire.

Les élongations

Il s’agit d’une lésion musculaire due à la sollicitation abusive du triceps sural et le manque d’entraînement avant la pratique de sport. Il se traduit par l’inflammation des fibres musculaires. Repos, mise sous froid et pommade sont les principaux soins prodigués. L’application d’une bande de strappings permet de comprimer le muscle et prévenir la formation d’un éventuel hématome intramusculaire.

Les déchirures musculaires

Aussi appelé claquage musculaire, ce traumatisme est lié à la rupture d’une partie des fibres musculaires. Il s’en suit d’une douleur intense et immédiate imposant l’arrêt de mouvement. La déchirure musculaire survient après un effort physique brutal, un choc, ou encore le manque d’hydratation du sportif. Le strapping s’ajoute à son traitement, composé de cryothérapie, élévation du membre, séances de kinésithérapie et prise d’antalgiques.

Retrouvez sur notre site internet des bandes de strapping de la marque Urgo ainsi que des bandes élastiques cohésive afin d'effectuer vos strappings avec des produits de qualités.

Les étapes du strapping du mollet

Le strapping du mollet est une technique de soin et de prévention de blessure nécessitant l’usage des bandages médicaux à contention souple. Les étapes de l’application varient selon la méthode de strapping.

Strapping d’urgence

Enroulez une bande cohésive entièrement tendue sur la partie inférieure du mollet. Puis, ajoutez un deuxième bandage de sorte à recouvrir le premier à moitié. Doublez le passage sur la région touchée. Maintenez le tout à l’aide d’une bande adhésive ou un sparadrap.

Strapping en contre-pression

Enveloppez l’ensemble du muscle du mollet à l’aide d’une bande cohésive tendue à 70 %, en contournant la partie lésée pour plus de pression une fois la seconde bande en place. Appliquez une base adhésive non élastique autour et sur la blessure et maintenez le tout avec du sparadrap.

Strapping limitatif

Le genou légèrement fléchi, appliquez une bande adhésive élastique, sans tension, en embase sur le bas de la cuisse. Placez une deuxième embase sur le triceps, suivi de deux bandes légèrement tendues au dos de l’axe de flexion-extension. Mettez en place le bandage en contre-pression et fermez l’embase ainsi que le haut du bandage avec une bande adhésive extensible.

Les alternatives au strapping du mollet

À moins de strapper le mollet en cas de traumatisme, la pose d’une bande de kinésiologie K-tape élastique se présente comme solution alternative. Cette technique permet de réduire la contracture et prévenir les blessures. Par souci d’efficacité, le taping doit être réalisé suivant la technique Kenzo Kase :

  • Coupez les extrémités de la bande de sorte à obtenir une forme arrondie ;
  • Appliquez le tape sans tension sur la moitié de la plante de pied maintenu à 90° ;
  • Continuez le bandage jusqu’au mi-mollet au niveau du muscle gastrocnémien avec une tension de 50 % ;
  • Ajoutez un autre tape au niveau du talon ;
  • Collez la bande extensible sur la partie gauche de la jambe jusqu’à mi-mollet en l’étirant ;
  • Répétez l’opération sur la partie droite de la jambe.

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Close