Close

Pinces médicales Il y a 3 produits.

Résultats 1 - 3 sur 3.
Résultats 1 - 3 sur 3.

Pinces chirurgicales

Parmi les instruments médicaux que tout médecin (chirurgien, infirmier, médecin généraliste…) doit disposer, on cite les pinces chirurgicales. Selon le type d’interventions chirurgicales en bloc opératoire, la boutique en ligne LPM propose une large gamme d’instrumentation médicale et chirurgicale : mini pince Kocher, pince Rocherster-Péan Kocher, pince Halstead et pince d’Adson. Mis à part les pinces à usage médical, nous proposons aussi une sélection de pince à ongles incarnés et pince à épiler pour les professionnels de la dermatologie.

Les pinces de Kocher

D’un aspect droit, ce sont les dispositifs médicaux et chirurgicaux les plus utilisés. Dans le cadre de la traumatologie, les médecins y ont recours pour la réaliser des tractions sur différents types de tissus. L’usage des pinces hémostatiques de Kocher est recommandé pour les tissus durs comme les os, les muscles et la peau, par exemple les intestins, les nerfs et les poumons. Cette instrumentation médicale est aussi favorable sur les organes pouvant être comprimés dans les meilleures conditions, sans causer de danger pour le patient. L’instrument chirurgical dispose de dentelure pour s’agripper, ce qui empêche le glissement lors de la préhension. Pour éviter de causer de dégâts sur les tissus fragiles, mieux vaut ne pas l’employer dans le cas d’une hémostase fine.

La pince Rochester-Péan Kocher

Ce qui distingue la pince de Rochester-Péan Kocher de celle de Kocher, c’est l’aspect. En effet, elle est courbée, et sans dents, bien que certaines variantes aient de forme droite. Ce type de pince chirurgicale est généralement conçu à base d’acier inoxydable, avec des crans qui bloquent l’écartement des valves à une certaine distance. C’est l’outil idéal pour réaliser les hémostases, de par son conditionnement en ciseaux et une... plus fine et rainurée sur la longueur. Il permet d’exercer un accrochage sur les tissus mous et dévisser les tubulaires de perfusions. Étant une pince coupe-ongles réutilisable après stérilisation, le modèle Rochester-Péan Kocher est lavable en 3 différentes manières :

  • Stérilisation à l’autoclave pendant 18 minutes à 134 °C ;

  • Nettoyage manuel à l’aide d’un produit nettoyant désinfectant ;

  • Nettoyage en machine avec des produits conçus à ce juste titre.

La pince d’Halstead

La pince d’halstead est une alternative à la pince de Rochester-Péan Kocher dans le cadre de la réalisation d’hémostase. Également appelé « pince moustique » ou « pince hémostatique de Halstead », ce dispositif médical dispose d’une forme droite avec des mâchoires rainurées ainsi qu’un système autobloquant à crémaillère. En effet, il permet de stopper les saignements par clampage des vaisseaux. Ce type de pince est aussi adéquat pour la manipulation de petit matériel médical comme des aiguilles et des compresses, des pansements et des membranes. Elle est autoclavable à 134 °C pendant 18 minutes, en dépit du lavage en machine ou à la main. La pince d’halstead est disponible en version avec ou sans griffe.

La pince d’Adson

Dans le cadre de la dissection médicale, privilégiez la pince de Adson. À la différence des autres pinces chirurgicales jetables, cette pince dispose d’une préhension en main large et une dentelure extrêmement fine de quelques millimètres. À cet effet, son usage convient à la saisie des éléments fragiles sans les altérer. La pince d’Adson a pour longueur de 12 à 15 cm. La finesse des mors peut néanmoins endommager les tissus fragiles, alors, faites attention lors de la manipulation. Le moindre faux mouvement peut traumatiser ou déchirer les membranes.

Close