Close

Derniers Posts

SPARADRAP, une association pour aider les enfants à avoir moins peur et moins mal lors des soins, des examens ou à l’hôpital.
L’association SPARADRAP a été créée en 1993, par des parents et des professionnels de la santé, pour aider l’enfant...
le Jan 20, 2021 | par
Comment se faire rembourser du matériel médical par sa mutuelle ?
En fonction de la maladie, le médecin peut être amené à prescrire d’éventuels équipements médicaux au patient, en...
le Dec 8, 2020 | par
Tout savoir sur la somatropine naturelle
La somatropine, aussi appelée GH (Growth Hormone) est une hormone de croissance, indispensable à l’organisme humain....
le Nov 26, 2020 | par

Comment se faire rembourser du matériel médical par sa mutuelle ?

Posté le: Dec 8, 2020 | Auteur:

En fonction de la maladie, le médecin peut être amené à prescrire d’éventuels équipements médicaux au patient, en plus des médicaments. Faisant partie intégrante des éléments de soins, ceux-ci sont éligibles à la prise en charge de la mutuelle santé et de la Sécurité sociale sous conditions.

Les conditions de remboursement par la Sécurité sociale

La Sécurité sociale rembourse une partie des frais occasionnés par un matériel médical si celui-ci fait l’objet d’une prescription médicale par le spécialiste ou le médecin traitant du patient. Cela concerne uniquement les dispositifs médicaux appartenant à la liste des produits et des prestations remboursables (LPPR ou LPP). Pour que le remboursement ait lieu, une demande d’accord préalable est requise. 

Cette démarche se traduit par le remplissage d’un formulaire à contracter auprès du médecin traitant ou du spécialiste. Une fois le document rempli, il faut le dépêcher au service médical de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie avec l’ordonnance médicale ou sa copie conforme. Passé le délai de 15 jours après la réception du courrier, la demande sera considérée comme acceptée en l’absence de réponse. 

Quel rôle joue la mutuelle santé ?

La charge prise en compte par la Sécurité sociale varie en fonction de l’équipement en question. Les marques et les options de celui-ci seront également considérées ainsi que le degré d’invalidité du patient. D’une manière générale, le montant est fixé proportionnellement au prix du matériel renfermant le strict nécessaire. Si le patient décide d’investir dans un équipement plus coûteux, il supportera l’excédent à sa seule charge. 

C’est là que la mutuelle santé entre en piste pour alléger la part restant à charge. À noter que ces organismes appliquent un traitement à part pour les équipements optiques et les prothèses auditives. En effet, leur remboursement diffère du reste de l’appareillage médical (orthèse, lits médicaux, pansements, cannes, etc.). Adressez-vous à votre complémentaire santé pour connaître le niveau de remboursement applicable.

Quels sont les matériels médicaux pris en charge ?

Tout matériel médical présent dans la liste LPP est éligible au remboursement par la sécurité sociale sous prescription médicale. Il peut s'agir d’un fauteuil roulant pour les malades éprouvant de la fatigue ou des difficultés pour se déplacer. Pour les patients sujets à des pathologies lourdes impliquant un alitement de longue durée peut être prescrit un lit médicalisé.

À cela s'ajoutent des accessoires complémentaires comme des matelas anti-escarre, des barrières de sécurité ou une ceinture de lit. Dans le plus général des cas, la prescription inclut des prothèses auditives ou oculaires, béquilles ou encore chaussures orthopédiques. Dans tous les cas, la sécurité sociale ne prend en charge qu’une partie du prix de l’équipement et le coût facturé à l’assuré reste important à défaut de mutuelle santé

Prenons l’exemple d’un remboursement d’une canne de marche avec et sans mutuelle santé. Avec un tarif moyen de 32 € pour une canne en bois verni, le reste à charge sans mutuelle s’élève à 25,90 € contre 19,80 € avec une mutuelle 200 %. Il est même possible d’être exonéré de la moindre charge grâce à la mutuelle 600 %.

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Close