Close

Machine de stérilsiation Il y a 4 produits.

Résultats 1 - 4 sur 4.
Résultats 1 - 4 sur 4.

Tout savoir sur la machine de stérilisation

La norme actuellement en vigueur oblige les établissements de santé (centre hospitalier, laboratoires, cliniques, services de soins...) à mettre en place un plan de lutte contre les risques d’infections nosocomiales transmissibles et la contamination des microbes et microorganismes. Pour ce faire, tous les produits médicaux à usage unique contaminés ne peuvent pas être conservés. Ils sont emballés dans un sachet plastique à double enveloppe et jetés immédiatement. Les dispositifs médicaux réutilisables (en inox, acier inoxydable ou verre) employés pour le soin et examen des patients quant à eux sont soumis aux protocoles d’entretien. Cela se traduit par le nettoyage, la désinfection et le service de stérilisation du matériel en question. À ce contexte, l'utilisation des équipements tels que l'autoclave ou encore la thermo-soudeuse s'impose. Trouvez le meilleur stérilisateur à vapeur d’eau bouillante ou à chaleur sèche sur ce site.

Fonctionnement de l’appareil 

La machine de stérilisations qu’est l’autoclave permet de stériliser divers objets solides. Présenté sous forme de cocotte-minute contenant de liquides en ébullition sous pression, son utilisation dans le milieu médical a commencé vers 1879. Aujourd’hui, on peut y stériliser différents instruments biomédicaux comme les bistouris, le récipient, le cuve, les sondes, les plateaux, les pinces ou encore les ciseaux. Les équipements de protection à spores tels que les tubulures, les gants ou les blouses médicales peuvent aussi y être stérilisés. L’appareil est pourvu d’un couvercle hermétique pour le faire monter la pression de vapeur d’eau saturée et augmenter la température. Voilà comment se déroule les procédés de stérilisateurs automatiques. Il s’agit d’un principe d’hydrolyse, au cours duquel le steam à haute température détruit les bactéries, les molécules ou les germes présents sur le matériel médical à stériliser.

Quel autoclave choisir ?

On distingue différent type d’autoclaves, si ce n’est le type S et le type N. toutefois, on recommande l’autoclave classe B pour un usage médical. Et pour cause, il présente deux grands atouts. D’un côté, l’autoclave classe B est doté d’une pompe à vide plus puissante par rapport aux deux autres. A cet effet, le procédé de stérilisation à la vapeur saturée se déroule dans des conditions optimales, d’autant que l’appareil ne génère aucune variation de pression atmosphérique. D’un autre côté, il s’adapte à tous les instruments, qu’ils soient pleins, creux ou même poreux. En dépit des instruments chirurgicaux, pouvez y stériliser des bocaux en verre, des biberons, des pots, des tétines, entre autres. A l’achat, il faut étudier certains paramètres, à commencer par le volume de la chambre de stérilisation, la norme nf en iso, la quantité de chaleur, l’assurance qualité, entre autres.

Processus de stérilisation

La méthode de stérilisation à chaleur humide se déroule en plusieurs étapes, à commencer par le chargement du dispositif médical, préalablement conditionné en emballages de stérilisation dotés d’une étanchéité. Pour s’assurer que les 3 conditions de stérilité sont réunies (températures élevées, temps de stérilisation et pression), utilisez un test de pénétration du type Prion, Bowie et Dick ou Helix. Ce sont les indices de traçabilité de l’appareil, ils peuvent être chimiques ou biologiques. Ensuite, lancer la machine en choisissant le cycle de stérilisation adapté au matériel stérile. A la fin du cycle, attendez le refroidissement partiel des objets avant de passer au déchargement.

Close